La prématurité est une cause fréquente de transfert ;

lorsqu'une naissance prématurée est prévisible, celle-ci peut faire l'objet d' un transfert in utéro , c'est à dire l'envoie de la future maman à risque dans un centre adapté à la prise en charge de prématurés .

Cette situation n'est évidemment pas toujours la règle , une mère pouvant arriver à tout moment pour accoucher prématurément ; Dans ce cas notre période prend l' enfant en charge dés sa naissance et le SAMU assure son transfert secondaire en service spécialisé selon les disponibilités géographiques .

De fait les maternités ont été organisées en niveaux en fonction de leur capacité d'accueil pédiatrique ; très schématiquement :


Le niveau 1 permet la gestion d'un prématuré léger correspondant à un terme de 35 - 36 semaines d'aménorrhée et un poids de 2200 gr environ qui sera autonome dans sa respiration et alimentation.


Le niveau 2 permet la gestion d'un prématuré entre 1600 et 200 grammes perfusé et alimenté par sonde mais autonome sue le plan respiratoire .


Enfin le niveau 3 permet la ventilation assistée de nouveaux nés ou deprématurés dont le poids est inférieur à 1600 gr.

Ce cadre est très grossier et l' orientation se fait au cas par cas en fonction de tous les paramètres de la naissance .



La souffrance foetale est la 2 ème grande cause de transfert d'un nouveau né . Ses causes peuvent etre multiples :

- infection ( en cas de rupture précoce de la poche des eaux ou infection maternelle )

- pathologie maternelle telle que l'hypertension ou toxémie gravidique ;

- une anomalie foetale cardio-respiratoire

- une extraction difficile


>le transfert peut être décalé dans le temps lorsque la détresse s'installe secondairement en l' occurrence sur le plan respiratoire dans les infections .


>> ne pas oublier tout de même que la majorité des naissances se passe dans les meilleures conditions et que les centres les plus spécialisés ne peuvent accueillir toutes les mères ; d'ou l'idée d'une orientation en fonction des antécédents éventuels ou de la pathologie prévisible en début de gossesse .